Lorient-LRU

Forum du comité de mobilisation lorientais contre la loi LRU.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 "Aix en provence sous les CRS"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Benoit



Nombre de messages : 2
Fillière : L1 Histoire
Date d'inscription : 11/11/2007

MessageSujet: "Aix en provence sous les CRS"   Dim 11 Nov - 12:52

"Aix : les étudiants grévistes délogés
Une soixantaine de CRS ont évacué hier soir vers 22h, les 80 étudiants qui bloquaient depuis mercredi l'entrée de la Faculté de lettres et de sciences humaines de l'Université d'Aix-Marseille 1. L'évacuation s'est faite sans heurts.

Quelques heures plus tôt, les étudiants avaient reconduit en assemblée générale le blocage des locaux. "On reviendra", scandaient les 80 étudiants, qui protestent contre la loi Pécresse sur l'autonomie des universités. "Pas question de cesser la mobilisation", a précisé le comité. D'autres actions pourraient toutefois être menées par les étudiants au cours du week-end. Jeudi, 400 à 450 étudiants avaient manifesté dans les rues d'Aix-en-Provence contre la loi Pécresse.

source: AFP"


J'ai trouvé cet article sur le site du Figaro. J'avais entendu dire à la radio que le président de cette université avait demandé la fermeture de la faculté Lettres et sciences humaine d'aix et ce, pour une durée indéterminée, ...

Peut-être qu'en faire au moins allusion dans une A.G. pourrait convaincre certains, ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin


Nombre de messages : 74
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: "Aix en provence sous les CRS"   Dim 11 Nov - 14:19

En effet, la fermeture administrative semble être la réponse concertée donnée par les présidents d'université. Annulant les cours et interdisant l'accès aux locaux, elle empêche la tenue des assemblées générales, cassant le mouvement si celui-ci n'est pas déjà assez lancé.

Il y a aussi les interventions de police. Mais il faut savoir que pour qu'elles aient lieu, il faut que le président d'université en fasse la demande. Cela est arrivé la semaine dernière à Nantes, et à Paris 1-Tolbiac, notamment.

Voici un communiqué de SUD étudiant Paris-1 dénonçant la répression policère :
HALTE À LA REPRESSION !

Mercredi 7 novembre, les étudiants de la faculté de Tolbiac retrouvaient leur lieu d’études et de lutte, après la fermeture par la présidence depuis vendredi 2 novembre. Cette manoeuvre qui visait à interdire les réunions d’étudiants engagés contre la LRU et à diviser les étudiants par la désinformation a manifestement échoué : mercredi, nous étions plus de 1400 en Assemblée Générale, ce qui constitue un évènement exceptionnel dans l’histoire de la faculté de Tolbiac. Cette AG a reconduit les piquets de grève et s’est prononcée pour l’occupation des locaux, afin d’anticiper toute fermeture administrative du centre.

Le soir, alors qu’une centaine d’étudiants organisaient l’occupation, qui se déroulait dans un cadre tout à fait contrôlé, la présidence a fait appel à la préfecture de police aux alentours de 23h. Les forces de police (CRS) sont alors intervenues dans la faculté, faisant évacuer le centre sans interpellation. SUD-Étudiant interpelle les autorités quant à la démesure de l’interventon : vingt cinq véhicules de CRS pour expulser une centaine d’étudiants en grève ! De plus il s’agit de la troisième intervention CRS en moins de cinq jours pour réprimer le mouvement étudiant sur la seule université de Paris 1 : c’est là la seule réponse apportée par la présidence et par la ministre à la grève étudiante !!!

SUD-Étudiant Paris 1 appelle donc les étudiants grèvistes en France et ceux qui vont les rejoindre dans les jours qui viennent à ne pas céder à la répression policière et à persister dans la lutte contre la vente de l’université qui doit rester publique et devenir gratuite, démocratique et accessible à tous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lorient-lru.exprimetoi.net
Colas

avatar

Nombre de messages : 43
Fillière : SSI CGSEIP
Pour ou contre la LRU : Contre !
Date d'inscription : 09/11/2007

MessageSujet: Re: "Aix en provence sous les CRS"   Mer 14 Nov - 11:03

Après les interventions de CRS pour disperser les manifestants ou débloquer les université, c'est maintenant par des charges violentes et injustifiées, et des arrestations ciblées de militants, qu'on répond à nos revendications.

Voici un communiqué de presse de SUD étudiant Rennes :
A bas l’état policier !

Après les interventions policières au sein même des universités (comme cela s’est fait à Tolbiac ou Nantes entre autres), l’intervention de l’armée à Nanterre, le gouvernement a fait le choix de poursuivre dans sa volonté de mater l’opposition des étudiant-e-s à la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU).

A Nanterre, les piquets ont de nouveau été attaqués par les CRS, mais les étudiant-e-s ont tenu et la mobilisation s’amplifie. A Lille, des arrestations ont eut lieu au cours d’une manifestation. De même à Rennes, où la manifestation se déroulait dans le calme jusqu’aux charges des CRS. Les forces de l’ordre sont intervenues en faisant plusieurs blessés, et procédant à au moins deux arrestations, dont un militant de Sud étudiant. Ce dernier, qui essayait de relever une manifestante victime d’une charge de CRS, a été arrêté. A cette heure, il est toujours en garde à vue pour « violence et jet de projectiles contre les forces de l’ordre » (sic).

Cette intervention n’a été précédé d’aucune sommation de la part des policiers, les charges se sont faites dans le désordre le plus complet au milieu de la circulation routière, mettant en péril les manifestant-e-s. Le fait qu’il n’y ait pas eut de sommations prouve que la volonté des policiers était de procéder à des arrestations ciblées de grévistes. Le gouvernement fait le choix d’amplifier la répression dès qu’un mouvement le met en difficulté, il tente de contrôler tou-te-s les acteurs et actrices du mouvement social, afin de les faire taire. Le gouvernement n’entend plus tolérer d’oppositions intransigeantes à sa politique.

Nous ne baisserons pas les bras. Aussi nombreux que seront les CRS, nous resterons déterminés à nous opposer à toutes ces politiques antisociales. Nous devons poursuivre massivement le mouvement de grève, et nous exigeons la libération immédiate de nos camarades, sans poursuites judiciaires.

La prochaine assemblée générale à Rennes II se tiendra jeudi à 12h30. La mobilisation doit être à la hauteur de la répression gouvernementale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: "Aix en provence sous les CRS"   

Revenir en haut Aller en bas
 
"Aix en provence sous les CRS"
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» peut-on se permettre TOUT sous couvert de " liberté d'exprssion " ? Y-a-t'il des limites ? Et quelles sont-elles ?
» MegaUpload renaîtra cette année sous une forme "inarrêtable"
» "tomber sous le choc" : cette expression existe-t-elle ?
» *** Chant : " Sous le vent " Garou, Céline Dion ***
» "Vous me devez trois heures" dit le CDE du RAD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lorient-LRU :: Mobilisation hors-Lorient-
Sauter vers: